En avec «T»

Comme un chien pataud, bavant
Se tourne, se retourne, Gémissant
Mille fois marcher sans fin jusqu’à l’eau
Je suis malade

Lit blanc maintenant taché de sang
Le grand corridor, la lumière éclatant
Elle viennent souvent, moi couché sur le dos
Je suis malade

Le jour pénible après l’aube venant
Se verra peut-être attendre patiemment
Que les tremblements quittent ma peau
Je suis malade

Puis enfin le soleil, les yeux m’éclairant
Me font mal, mais c’est bon de vivre pleinement
Je sors enfin d’ici, j’aime revoir le beau
J’étais malade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *