Cessation

S’il m’eût dit où en était
La poursuite de ses idées
On aurait pu se décider
Mais là, maintenant, tout se tait.

Je ne puis continuer
À suivre ce devenir
Comme il n’en peut plus de finir
Cette œuvre va tous nous tuer.

C’est lui qui est le fautif
Car il n’a pas donné suite
Quand il vit qu’il y avait fuite
Et un an de travail on biffe.

«C’est assez», je me suis dit
Prenant mes cliques et mes claques
J’ai tout vendu, même la baraque
Et lui était en beau maudit!

Je ne l’ai plus revu depuis
Contre moi il est fâché
Mais j’ai bien plus me détacher
De ce qui me liait à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *