Mosak

La mosak au boutte
attisant les flammes
des danseurs
des buveurs
des solitaires
par les haut-parleurs
faisant sortir le
diable
au corps
de tous ces gens

Aucun ne pense à
demain
hier
Certains oublient
mettent de côté
n’y pensent plus
noient
tout pour un instant
Quelques-unes qu’on cale
avant le last-call
La mosak aidant à faire
passer
pisser
le tout

Plus fort
casse les oreilles
plus plus plus plus plus plus plus plus fort
Bang boum tsi que boum

Pis on n’entend pu rien
saouls
assaoulrdis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *